Sites partenaires



 


Pétition pour arrêtez la diffusion du livre "Mon Chinchilla" de B. Tenereza.

Par , le dans Anciennes news - Aucun commentaire
Voici le texte de la pétition, je vous laisse cliquer sur le lien qui suit pour la signer si vous le souhaiter...

Citation:

A l'attention de : Des Editions De Vecchi

Bonjour à toutes et tous !


Cette pétition a pour but de convaincre les éditions de Vecchi d'arrêter la publication et la diffusion de leur livre "Mon Chinchilla" de B. Tenereza.


En effet, nous avons été nombreux à constater que les soins alimentaires prodigués aux chinchillas dans ce livre étaient compléments erronées voir même dangereux.


Contrairement à leur conseils, il ne faut jamais inclure de fruits et légumes frais dans l'alimentation quotidienne du chinchillas, sauf si ce dernier souffre de constipations, et même dans ce cas ils seront à donner très modérément, ne pensez même pas à y inclure du fromage ou du jaune d'oeuf.



Je cite les propos affichés sur le site d'un vétérinaire de renom qui résume bien la situation :

"Suivez les conseils d'alimentation... vous aurez un chinchilla mort. Pas besoin d'un sable spécifique pour lui donner un bain... je ne suis pas sûre que l'auteur ai eu un chinchilla.
Et si je n'ai pas lu au moins quatre fois que le chinchilla et le lapin faisait partie de la même famille... je continue ?
Dommage, l'idée était bonne, le graphisme et les photos sympas. "



Si vous aussi vous partagez notre opinion, merci de signer la pétition.


SIGNER LA PÉTITION




Audrey


Copyright numéro 00049374-1 - Tous droits réservés 2006-2013

Ce site est protégé par le droit d’auteur, aux termes de l’article L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle, vous ne pouvez reproduire et publier tout ou partie de ce site sur votre site, blog, forum... sans en avoir obtenu l’autorisation expresse et écrite du titulaire des droits : Audrey Maurin
L’utilisation d’une œuvre protégée sans autorisation constitue une faute de nature à engager votre responsabilité civile et un un délit pénal puni de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende.